Un étrange outil préhistorique

Des outils et des hommes

Les outils préhistoriques sont un témoignage de l’habilité de nos ancêtres. Leur fabrication date des premiers hominidés : il y a au moins 2.3 millions d’années. Ils sont donc assez fréquents et abordables pour le collectionneur.

L’archéologie expérimentale s’est très vite intéressée à la pierre taillée. Elle a montré que, malgré leur allure rudimentaire, la fabrication d’outils requiert un long apprentissage et de l’habileté. Ils sont ainsi d’excellents témoins d’une transmission de connaissances entre les générations chez les hominidés.

Certains chercheurs avancent l’hypothèse que le cerveau et les outils ont évolués en parallèle formant un cercle vertueux : les outils cassent les os ; la moelle donne un surplus d’énergie ; l’énergie permet un développement du cerveau ; un cerveau plus complexe façonne de meilleurs outils.

Ceux que l’on trouve aujourd’hui sont le plus souvent en silex. Cependant, il en existe en d’autres matières (os, quartz, obsidienne…). Il s’agit ici d’un paradoxe du survivant : les outils en silex (pierre dure) sont ceux qui ont le mieux survécu, mais cela ne signifie pas qu’ils étaient la majorité.

Justement, l’objet en photo est un de ces outils plus rare. Il s’agit d’une pointe taillée dans du verre libyque.

Le verre libyque

Le désert de Libye est une partie du Sahara située entre la Libye et l’Égypte. De nombreux chasseurs de météorites se rendent dans cette région : la croûte noire de ces cailloux venus du ciel se détache bien sur le fond de sable blanc.

Souvent ces chasseurs trouvent de petites pierres jaunes et transparentes : le verre libyque. Il s’agit véritablement de verre, c’est-à-dire de sable fondu. Ces verres se rencontrent sur toute la surface du désert.

Quel cataclysme a bien pu faire fondre le sable du désert sur une telle surface ? L’explosion d’un bolide (comparable à l’événement de Tunguska en 1908) il y a environ 28 millions d’années.

Cet objet

Deux événements majeurs sont ainsi réunis dans un seul et même objet : l’explosion d’un bolide et l’invention de l’outil.